Banner for What we Heard

Résultats d'engagement en ligne

Génération Énergie vous donne l’occasion d’orienter l’avenir énergétique du Canada.

Vous pouvez vous faire entendre notamment en participant aux activités et au forum des idées, en présentant des propositions et en répondant aux sondages et aux questionnaires. Voici comment nous rendrons compte de ce que vous nous aurez dit : 

2. Vos valeurs en matière d’énergie – résultats finaux

Le premier sondage s’est déroulé pendant une période de 41 jours, soit du 21 avril au 31 mai. En tout, 390 personnes y ont participé. Ces résultats reflètent l’information recueillie auprès des participants volontaires et ne sont pas représentatifs de la population canadienne.

Qui a participé au sondage?

Graph showing the break down of which province or territory the poll respondents are from
Graphique illustrant la répartition des participants par province/territoire.

Le Canada dispose de nombreuses sources pour fournir aux Canadiens l’énergie dont ils ont besoin. Si vous pouviez choisir d’où provient l’énergie que vous utilisez, quelle combinaison choisiriez-vous parmi les options suivantes : bioénergie, biogaz, charbon, géothermie, hydroélectricité, gaz naturel, nucléaire, pétrole, solaire, marémotrice, éolienne?

Les participants ont choisi un éventail de sources d’énergie aux fins d’inclusion dans le bouquet énergétique du Canada. Voici la moyenne des choix signalés :
Graphique illustrant le bouquet énergétique idéal pour le Canada. La composition de celui-ci est la suivante : biogaz (5,5 %), énergie marémotrice (2,36 %), bioénergie (3,67 %), charbon (6,46 %), géothermie (19,40 %) nucléaire (10,85 %), énergie éolienne (6,89 %), pétrole (6,98 %) augmentation de l’efficacité énergétique des sources actuelles (15,5 %), énergie solaire (3,22 %), gaz naturel (9,34 %) et hydroélectricité (10 %).
 

Selon vous, quelles valeurs devraient guider le gouvernement fédéral dans la prise de décisions quant à l’avenir énergétique du Canada?

Classement des valeurs directrices que devrait respecter le gouvernement fédéral lors de la prise de décisions quant à l’avenir énergétique du Canada. Les participants au sondage canadien ont classé ces valeurs comme suit (par ordre décroissant d’importance) : assurer que l’énergie est disponible et fiable; réduire les émissions de gaz à effet de serre; réduire au minimum les répercussions environnementales; veiller à ce que l’énergie soit produite, transportée et utilisée de façon sécuritaire; faire en sorte que l’énergie demeure abordable; contribuer à l’économie du Canada; respecter les engagements en matière de changements climatiques; et créer des emplois.
  • Dans quelle mesure le coût et l’abordabilité de l’énergie que vous utilisez quotidiennement (p. ex., à la maison ou dans votre véhicule) vous préoccupent-ils?
  • Dans quelle mesure les répercussions sur l’environnement de l’énergie que nous produisons et que nous utilisons au Canada vous préoccupent-elles?
  • Dans quelle mesure la fiabilité de l’énergie que vous utilisez quotidiennement (p. ex., l’électricité, l’essence, ou l’énergie pour chauffer ou climatiser votre maison) vous préoccupe-t-elle?
Graphique illustrant le classement moyen des préoccupations énergétiques des participants (coût et abordabilité, préoccupations environnementales et fiabilité) ventilées par province/territoire; le classement moyen global pour tous les participants canadiens est également inclus.

Que pensez-vous de l’affirmation suivante?

“Des mesures devraient être prises pour réduire les répercussions de la pollution et des émissions de carbone sur l’environnement, même si de telles mesures pourraient entraîner des changements pour les industries et les emplois au Canada”

Réponses de participants (Fortement en accord, Modérément en accord, Neutre, Modérément en désaccord, Fortement en désaccord) ventilées par province/territoire.

3. Forum d’idées – du 21 avril au 23 juin

Depuis un mois, vous nous avez fait part de vos idées et de vos commentaires sur notre avenir énergétique. Vous avez notamment abordé des astuces pour économiser de l’énergie dans nos maisons, la création d’incitatifs et de rabais supplémentaires pour les Canadiens qui souhaitent devenir écoénergétiques et le besoin d’améliorer notre infrastructure de transport.

TRANSPORT

Vos suggestions pour améliorer l’infrastructure de transport au Canada comprenaient notamment :

  • Des incitatifs supplémentaires pour l’utilisation des transports publics
  • L’amélioration des transports publics pour accroître l’efficacité énergétique urbaine
  • L’adoption accrue de véhicules électriques grâce à des rabais
  • L’utilisation accrue de véhicules électriques dans les flottes gouvernementales afin de donner l’exemple

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENTIELLE

Nous avons reçu d’excellentes suggestions pour réduire la consommation d’énergie résidentielle et économiser de l’argent :

  • Créer des toits verts grâce à l’installation de petits panneaux solaires photovoltaïques et à l’aménagement de petits jardins
  • Utiliser les gros appareils ménagers pendant les périodes hors pointe
  • Déplacer votre réfrigérateur à quelques centimètres du mur et bien dépoussiérer l’endos afin de réduire l’énergie consommée par les serpentins
  • Débrancher les appareils lorsqu’ils ne sont pas utilisés afin de réduire la consommation d’énergie en mode veille

MESURES INCITATIVES

Vous êtes nombreux à avoir suggéré des incitatifs pour aider les gens à devenir plus écoénergétiques. Par exemple :

  • Des rabais supplémentaires pour l’achat de produits écoénergétiques
  • Des incitatifs fiscaux pour les personnes qui rénovent leurs maisons afin de les rendre plus écoénergétiques.
  • Des options accessibles pour encourager les gens à voyager de manière plus écologique et qui produirait moins d’émissions de carbone

SOURCES D’ÉNERGIE RENOUVELABLE

Vous avez cité l’énergie solaire comme une source d’énergie importante pour l’avenir en raison de ses coûts de production en baisse, la facilité d’installation des panneaux sur les toits et l’accès abondant au soleil. Vous vouliez également constater une utilisation accrue des énergies éolienne, marémotrice et géothermique.

AUTRES POINTS D’INTÉRÊT

Voici quelques points supplémentaires que vous avez abordés ce mois ci :

  • Le Canada devrait tirer des leçons des programmes d’efficacité énergétique dans d’autres pays
  • La création de documents d’information et de sensibilisation simples et pouvant être consultés rapidement portant sur l’efficacité énergétique et les changements climatiques pourraient aider les Canadiens à parcourir l’immense quantité d’informations mise à leur disposition

4. Résumé des activités

Des représentants de RNCan se sont joints au Conseil canadien de l’énergie pour accueillir 70 participants provenant d’universités, de sociétés d’énergie, d’organisations autochtones, de gouvernements provinciaux et de services publics.En savoir plus.

Des représentants de l’Office de l’efficacité énergétique du Canada ont apporté un soutien aux participants. Quelque 300 leaders, acteurs et champions du secteur de l’énergie provenant de 105 municipalités dans 12 pays et 22 provinces et États différents ont participé à un dialogue axé sur les solutions pour une transition vers l’utilisation exclusive d’énergies renouvelables.

Le 26 mai, Ressources naturelles Canada et le réseau universitaire Dialogues pour un Canada vert ont rassemblé 60 Canadiens du milieu universitaire, de la société civile, du gouvernement et du secteur privé pour discuter de l’avenir énergétique du Canada. La conversation portait surtout sur le rapport publié par Dialogues pour un Canada vert intitulé « Rebâtir le système énergétique canadien : vers un avenir sobre en carbone. » En savoir plus.

Le 6 juin, des représentants de Ressources naturelles Canada se sont joints à Énergie positive pour accueillir près de 30 participants provenant d’universités, d’entreprises du secteur de l’énergie, d’ONGE, d’autres ministères du gouvernement, d’organisations autochtones et de groupes de réflexion à un atelier portant sur la confiance publique envers Génération Énergie. En savoir plus.

Le 22 juin, le ministre des Ressources naturelles du Canada a dirigé une table ronde sur l’avenir énergétique à long terme des provinces de l’Atlantique organisée à l’Université Dalhousie, à Halifax. Quinze participants (des étudiants, des universitaires, des représentants des peuples autochtones, des experts-conseils en énergie et des membres de la société civile) ont pris part à la table ronde. Terry Hubbard, directeur général de la Direction des ressources pétrolières, a contribué à l’animation de la table ronde.