Messages de 2050 : Notre avenir énergétique

Au cours des derniers mois, plus de 30 000 Canadiens ont pris part au débat sur le site Génération Énergie. Vous avez été nombreux à nous dire ce que vous souhaitez pour l’avenir énergétique du Canada : amélioration de l’électrification, accent mis sur les nouvelles énergies renouvelables comme l’énergie marémotrice et géothermique, et développement des compétences pour la main-d’œuvre de l’avenir.

Voici quelques visions de la forme que pourrait prendre l’avenir énergétique du Canada, selon les idées que vous avez suggérées.

Bien le bonjour de 2057!
Notre petite communauté établie en Alberta a été soumise à de grandes transformations depuis 2017.
Ici, à Hanna, l’industrie du charbon était l’un des plus grands employeurs. Au fur et à mesure que les villes et les municipalités canadiennes délaissaient le charbon, le sud de l’Alberta ensoleillé (et venteux!) est devenu l’endroit rêvé pour les parcs éoliens et solaires. Le gouvernement a prêté main-forte à l’industrie de l’énergie pour aider les membres de notre communauté à faire la transition en vue de passer d’un type de technologie énergétique à une autre. En bout de ligne, les compétences que nous avons développées ont été très en demande!
Par ailleurs, les marchés des exportations canadiennes ont changé – le charbon et le pétrole ont été remplacés par les métaux utilisés dans les technologies propres, comme ceux servant à fabriquer les panneaux solaires et les accumulateurs. Avec la demande mondiale qui ne cesse de croître pour l’énergie propre, notre économie minière locale n’a jamais été aussi prospère!
Les développements des 40 dernières années dans la recherche, l’éducation et l’innovation ont transformé Hanna en une communauté à consommation énergétique nette zéro, ce qui signifie que nous produisons autant d’énergie que nous en consommons.
Je dois l’admettre, il y a 40 ans, j’étais sceptique quant à la réussite de cette transformation. Mais maintenant que je la vis, je suis convaincu que c’était la voie à choisir.
J’ai foi en l’avenir et je vous remercie d’avoir été de tels visionnaires,
Bob McDermott
Gestionnaire de parcs solaires
Hanna, Alberta
Nous embauchons
MegaMoon Energy
Chaque jour, l’océan Atlantique pousse 160 milliards de tonnes d’eau dans la baie de Fundy. Même en combinant toutes les rivières d’eau douce du monde entier, on n’arriverait pas à déplacer autant d’eau.
Faites partie du mouvement avec l’un des plus grands employeurs de la Nouvelle-Écosse! Nous fournissons de l’électricité propre et renouvelable à plus de 75 000 maisons au Canada et aux États-Unis.
Au cours des deux dernières décennies, l’industrie de l’énergie marémotrice a créé 22 000 emplois dans notre province, et nous prenons encore de l’expansion!
Faites parvenir votre curriculum vitæ à Khaled Ibrahim, directeur des opérations.
Mon long congé de la Saint-Jean-Baptiste du 24 au 26 juin 2054
par Emma Tremblay, 3e année, Montréal, QC
Voici ma famille : Sophie, Félix, Emma et Gabriel Tremblay
Jeudi
Maman et papa sont venus nous chercher à l’école dans notre nouvelle minifourgonnette électrique. Maman m’a permis d’utiliser l’application de son téléphone pour mettre notre maison du centre-ville en mode Attente et avertir notre chalet situé à Boileau de notre arrivée afin que la température intérieure soit fraîche et que nous ayons de l’eau chaude. Notre chalet est raccordé à un réseau électrique intelligent pour économiser l’électricité en notre absence.
Vendredi
Après le petit déjeuner, j’ai pu pratiquer mon activité favorite : glisser sur l’eau en bouée tractable remorquée par le bateau électrique!! Après le repas du midi : ballade en vélo jusqu’au comptoir de crèmes glacées. Il faisait si chaud au retour que j’ai dû me servir du moteur électrique de mon vélo pour gravir les côtes. En soirée, nous avons fait un feu de camp et grillé des guimauves.
Samedi
On a eu une panne de courant provoquée par un orage! C’était épeurant! Papa a dit que le chauffe-eau s’éteint automatiquement pour que le réfrigérateur puisse continuer à utiliser l’énergie stockée dans l’accumulateur d’énergie solaire. Nous avons joué à un jeu, éclairés par des chandelles, jusqu’au rétablissement du courant électrique.
Dimanche
Dernière journée au chalet. Le retour en minifourgonnette a été rapide. Nous avons dû faire un arrêt pour recharger la batterie, mais l’arrêt à la borne n’a duré que quelques minutes, le temps de recharger la batterie suffisamment pour nous permettre de revenir à la maison. J’ai bien hâte de retourner au chalet!
Bonjour du Toronto de 2054!
Allô! Je m’appelle Jenny et je suis étudiante à l’université.
J’étudie l’analytique numérique relative aux parcs éoliens, un domaine en pleine expansion depuis que les énergies renouvelables constituent les sources principales d’énergie au Canada.
Les visites que ma famille et moi effectuions à Toronto depuis Mississauga en système léger sur rail (SLR) m’ont donné l’envie d’étudier dans ce domaine. Lors de nos déplacements en SLR dans la ville, je voyais ces nombreux édifices magnifiques que l’on dotait de toits solaires afin de les rendre autonomes sur le plan de l’énergie.
J’apprends beaucoup ici. Mon université est un campus à consommation énergétique nette zéro : toute l’énergie utilisée est produite par des systèmes solaires et micro-éoliens. Je vis en résidence, et notre immeuble utilise l’eau chaude recyclée pour une partie du chauffage. Il est aussi doté d’un toit solaire et offre la recharge intégrée pour les véhicules électriques. Le partage des véhicules est tellement pratique! Il y a des bornes de recharge dans toute la ville, ET les centres de partage des voitures possèdent des panneaux solaires. Maintenant que beaucoup de personnes partagent les voitures, moins de gens laissent leurs voitures stationnées toute la journée dans les rues et la Ville a commencé à convertir les garages en espaces de stationnement verticaux et en jardins communautaires.
Cette ville est incroyable – j’ADORE y vivre! Bon, je dois retourner à mes études – les examens de fin de session arrivent à grands pas!
Affectueusement,
Jenny
Salutations de la Première Nation de Big Salmon en 2050!
Voici comment les décisions que vous prenez en 2017 soutiennent une communauté prospère du territoire du Yukon dans un avenir pas si lointain.
Terminé les génératrices alimentées au diesel : Des réseaux électriques communautaires équipés d’accumulateurs ont remplacé les génératrices au diesel, contribuant à une baisse du prix payé pour notre énergie et à un plus grand respect de l’environnement.
Emplois dans le domaine de l’énergie : Notre nation a son propre gouvernement et notre communauté possède sa propre infrastructure énergétique – nous utilisons l’énergie solaire et la géothermie pour alimenter, chauffer et climatiser nos maisons. Des membres de la communauté ont suivi une formation pour l’installation et l’entretien – ils occupent des emplois bien rémunérés qui contribuent à la prospérité de notre milieu.
Maisons neuves écologiques : Les maisons écoénergétiques et à consommation énergétique nette zéro ont réduit considérablement les besoins en énergie dans notre communauté, tout en maintenant le prix des logements à un niveau abordable. Mieux encore : les coûts liés à l’énergie sont à la baisse, mais nos maisons sont mieux chauffées en hiver et plus saines à l’année!
Gaz naturel : Ma communauté est devenue un carrefour du réseau de gaz naturel liquéfié qui s’est développé pour desservir plusieurs petites localités du Nord. Au cours des mois les plus sombres, du gaz naturel canadien à faibles émissions de carbone et de méthane chauffe nos maisons et nous permet de mieux affronter les grosses tempêtes hivernales.
La transition de notre communauté vers un avenir sobre en carbone a également aidé le Canada à réaliser ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). À titre d’exemple, le toit solaire de l’école permettra à lui seul d’éviter de produire près de 5 000 tonnes de GES au cours de sa durée de vie utile, ce qui équivaut à planter 395 000 arbres ou à retirer 2 000 voitures de la circulation durant un an.
Merci d’avoir participé à Génération Énergie! Vous avez fait un travail fantastique en choisissant un avenir énergétique propre pour le Canada!
Jen Penikett, ing.,
Big Salmon, Yukon

Pour des prévisions plus détaillées sur l’avenir énergétique du Canada

consultez l'outil interactif de l'Office national de l'énergie (ONE), qui repose sur les données des rapports de l’ONE sur l’avenir énergétique. Cet outil vous permet d’étudier l’évolution de la production et de la consommation d’énergie et même de faire des prévisions à ce sujet.

Besoin de contexte?

Si vous souhaitez en savoir plus sur la filière énergétique du Canada et sur les nouvelles tendances mondiales des politiques publiques et des technologies qui transforment cette filière, téléchargez notre document d’information. Produit par des spécialistes de l’énergie de Ressources naturelles Canada, ce document fournit des renseignements généraux sur la consommation d’énergie au Canada, les politiques en vigueur, la démarche de Génération Énergie, et mettent en lumière d’importantes questions que les participants devraient prendre en considération.

Si vous souhaitez obtenir plus de précisions sur un sujet, consultez notre dépôt de documentation.